Stage H/F
Commissariat A Le Energie Atomique
Saclay,
il y a 19j

Description de l'offre

Au cours de leur vie, les composants et structures utilisées dans de nombreux domaines (aéronautique, nucléaire, pétrolier, ferroviaire ) subissent des contraintes mécaniques et thermiques importantes conduisant à l'apparition de microfissures, elles-

mêmes finissant par donner naissance à des macro-fissures qui menacent alors l'intégrité du composant.

Pour des raisons évidentes de sécurité, ces composants sont alors régulièrement inspectés par des procédés de contrôle non destructifs.

Si les macro-fissures d'ouverture suffisante sont généralement aisées à détecter par des techniques de CND classiques, notamment par ultrasons linéaires, il en est autrement des microfissures ou des fissures dites fermées', c'est-

à-dire dont les bords sont trop peu éloignés.

Des méthodes de contrôle par ultrasons non linéaires ont été étudiées depuis une quinzaine d'année et sont prometteuses.

Des phénomènes de génération de sur-harmoniques ont été mesurés avec des ondes guidées non linéaires interagissant avec des microfissures dans des composants assimilables à des plaques minces.

  • Cependant, ces méthodes peuvent être délicates à mettre en œuvre industriellement en raison de l'usage de fortes tensions d'excitation des capteurs (sources de non linéarités indépendantes des défauts, ou bien de risques de sécurité pour les opérateurs) ;
  • de plus, les méthodes publiées ne sont pas applicables à toute géométrie de composant ni matériau.

    Au CEA-LIST, un dispositif de génération d'ondes de fortes amplitudes ultrasonores a été développé (thèse de Paul Zabbal).

    Il utilise des tensions électriques d'excitation contenues dans une plage de valeurs classiquement utilisées lors des contrôles par ultrasons linéaires.

    Le dispositif exploite en effet les propriétés d'invariance par retournement temporel des ondes élastiques dans un bloc métallique réverbérant pour focaliser l'énergie en sortie du dispositif après une phase d'apprentissage et un post-traitement adéquat.

    L'un des objectifs de ce stage long (5 à 6 mois) sera alors d'adapter le dispositif pour le rendre compatible avec le contrôle par ultrasons non linéaires de microfissures, provoquées par les phénomènes de corrosion sous contraintes ou fatigue thermique que subissent les matériaux du nucléaire.

    Outre la réalisation de nombreuses expériences sur des échantillons représentatifs, des modèles pourront être développés afin d'optimiser le procédé ainsi que le post-

    traitement des signaux mesurés, et de rendre compte des phénomènes physiques observés.

    Moyens / Méthodes / Logiciels

    Chaine ultrasons, interféromètre laser, logiciel python

    Profil du candidat

    Le candidat, de formation physique (ingénieur en césure 2ème année ou stage de fin d'études, ou master 2ème année) devra avoir un goût prononcé pour l'expérimentation et la compréhension de la physique des phénomènes observés (ultrasons non linéaires, caractérisation non destructive).

    Il devra faire preuve d'esprit d'initiative et de rigueur afin de mettre en œuvre des méthodes expérimentales innovantes.

    Les post-traitements des données expérimentales seront faites dans le logiciel Python, la connaissance d'outils de traitement du signal en Matlab (compatible python) ou python est souhaitable.

    Le candidat sera enfin amené à lire des articles scientifiques en anglais en support aux expérimentations, par conséquent un bon niveau de compréhension de l'anglais scientifique écrit est nécessaire.

    Diplôme préparé

    Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

    Formation recommandée

    Ingénieur généraliste ou Master 2ème année

    01 / 09 / 2018

    Postuler
    Postuler
    Mon email
    En cliquant sur « Continuer », je consens au traitement de mes données et à recevoir des alertes email, tel que détaillé dans la Politique de confidentialité de neuvoo. Je peux retirer mon consentement ou me désinscrire à tout moment.
    Continuer
    Formulaire de candidature