Autofocalisation d'un microscope pour test d'indentation automatique
Commissariat A Le Energie Atomique
Le Ripault,
il y a 3j

Description de l'offre

Dans le monde industriel, l'automatisation des procédures devient obligatoire et il en est de même en recherche à cause des disparités dans la mesure liées aux répétabilités et hétérogénéités des échantillons.

En conséquence, le résultat d'une mesure est la moyenne d'un ensemble de mesures spatiales ou temporelles. Dans le cas du spatial, nous réalisons des cartographies ou des matrices de points de mesure qui pour un microscope peuvent induire des erreurs si nous ne corrigeons pas sa focalisation quand l'objet n'est pas plan.

Au Ripault, nous utilisons le microscope pour de nombreuses caractérisations de couches minces afin de déterminer et quantifier les éventuels défauts locaux (impuretés parasites, mauvis nettoyage, ), la structuration des couches et leur faïençage, .

En complément à ces applications habituelles, nous avons également développé un système de microindentation pour connaître la dureté de nos couches et leurs propriétés mécaniques.

La trace laissée par l'indenteur est mesurée avec des grossissements importants (X100 et X150) car l'enfoncement de cette pointe est seulement de quelques centaines de nanomètres.

A ces grossissements, la focalisation est importante et par conséquent nous avons implémenté une méthode de focalisation automatique différente de la méthode classiquement utilisée qui est la méthode de Brenner.

Les 1er résultats montrent que les méthodes sont proches et nous souhaitons étendre les tests à d'autres cas (différents éclairements, différents grandissements, différents paramètres caméra et différents modes de microscope) pour conclure avec plus d'informations sur la pertinence de notre méthode.

Comme les déplacements de la pointe de l'indenteur sont faibles (nettement inférieurs au micron), nous avons acheté un système pour mesurer ces déplacements et contrôler ainsi notre focalisation.

Le stage donc aura pour objectif d'installer ce système de mesure sur le microscope, de vérifier son bon fonctionnement et de réaliser son étalonnage.

Ensuite, il s’agira d’étudier et d’améliorer les routines de traitement déjà réalisées pour la focalisation automatique en les comparant à Brenner selon un ensemble de cas tels que ceux cités précédemment.

L'étudiant devra être intéressé par l'optique, l'instrumentation et la science des matériaux et être rigoureux dans son travail.

Il utilisera LabVIEW pour piloter différents instruments et faire du traitement d'image à partir de caméra digitale

BAC + 2

Postuler
Ajouter aux favoris
Retirer des favoris
Postuler
Mon email
En cliquant sur « Continuer », je consens au traitement de mes données et à recevoir des alertes email, tel que détaillé dans la Politique de confidentialité de neuvoo. Je peux retirer mon consentement ou me désinscrire à tout moment.
Continuer
Formulaire de candidature